Welcome

Jean Marc Flahaut est né en 1973, à Boulogne-sur-Mer dans le Nord de la France. Influencé par les auteurs de la contre-culture américaine des années soixante et soixante-dix, son univers se décline sous la forme de textes courts ou de micro-fictions aux croisées du roman noir et de la poésie.

Rengaine (suivi de) Sept secondes avec le soleil, Editions Carnets du Dessert de Lune (2004)
Même pas en rêve, Editions Le Petit Véhicule (2007)
Spiderland, Editions Carnets du Dessert de Lune (2008)
Aliéné(s), Editions des Etats Civils (2010)
Shopping ! Bang Bang ! (avec Daniel Labedan), Editions A Plus d'Un Titre (2010)
Banlieue de Babylone (Collectif), Editions gros Textes (2010)
Nouvelles du front de la fièvre, Editions Le Pédalo Ivre (2012)
L'amour de l'île, Editions des Etats Civils (2013)
Stockholm, Editions des Etats Civils (2014)
Lendemains de fête (Collectif), Editions Publie.net (2015)
Bad Writer, Editions Carnets du Dessert de Lune (2017)
Deadline, Editions Interzone[s] (2017)


Escales Hivernales


#nordmagnétik

1/2/3 Décembre 2017 - Lille, Gare St Sauveur

Retour sur Stockholm


"A lire en miroir du "Mercy Mary Patty" de Lola Lafon : l'histoire de Patricia Hearst
vue par Jean Marc Flahaut en un récit-poème sobre et tranchant comme une lame."
( Eric Pessan )

"Toujours à propos de Patty Hearst, on pourra lire ou relire avec intérêt 
le non moins excellent "Stockholm" (du syndrome éponyme) de Jean Marc Flahaut."
( Patrick Varetz )

Parution


DEADLINE
Illustration de couverture : Maxime Dujardin
Conception & mise en page : Céline Telliez
Editions Interzone[s]
2017


"En 40 textes juxtaposés ou imbriqués, Jean Marc Flahaut a traqué (pour les transformer en autre chose par la force de l'écriture poétique) les boucles médiatiques sans fin qui caractérisent toujours davantage le traitement de la sacro-sainte information, tout particulièrement à propos d'attentats spectaculaires (...) c'est alors que le travail de l'auteur fait merveille bizarre en recomposant le torrent pour à la fois, montrer son inanité intrinsèque, et tenter de lui faire formuler, subrepticement, de plus authentiques questions." (Hugues, Librairie Charybde, Paris)

"Nous sommes aujourd'hui, plongés dans le flux ininterrompu de l'information dans laquelle Jean Marc Flahaut ouvre une brèche. Il présente une autre manière de percevoir l'événement, loin des images vides et des clichés journalistiques, en mêlant flashs infos, roman, poésie et commentaires trouvés sur l'internet en un mix inédit. Le résultat est époustouflant; on en redemande." (Le Journal de Jane)

"Un livre consacré à l'attentat de Boston en 2013. Ce sont là de petits textes qui permettent de multiplier les points de vue : le terroriste, une victime, un habitant...comme autant de regards désolés et lucides sur une réalité disloquée, sidérée : la nôtre !" (L'Echo du Pas-de-Calais, Juillet-Août 2017)


Cliquez ici pour commander le livre

Lecture avec Thierry Roquet au Polder


Devant le Polder, de droite à gauche :
Thierry Roquet, François-Xavier Farine, Jérôme Leroy & Jean Marc Flahaut

Parution



BAD WRITER
(poésie)
Editions Les Carnets du Dessert de Lune

(Préface de Frédérick Houdaer)
Parution / Mai 2017


"Publié aux Carnets du Dessert de Lune, Bad Writer est un excellent petit recueil de Jean Marc Flahaut. Il se lit comme le carnet d'un écrivain en panne, rêveur, dilettante, en proie au doute, à la paranoïa, aux affres de la création. Jean Marc Flahaut offre un recueil ciselé, dense, créatif et original, plein d'autodérision, et surtout beaucoup plus personnel que les précédents. Il étonnera encore davantage son fidèle lectorat qui, de toute évidence, grandit de livre en livre.
(François-Xavier Farine, Poésies d'été 2017, Médiathèque Départementale du Nord)

"Des airs tout à fait sérieux de ne pas se prendre au sérieux, bref de quoi se moquer allègrement de certains usages éditoriaux, des GRANTECRIVAINS (comme le dit Noguez) et de toute une batterie de codes. C'est décalé, déjanté, persifleur et vrai (...) Avec Flahaut, on rit jaune, absurde, des tics, des modes, des réflexes conditionnés, des potaches qu'on est, et de ces pochades naissent imperceptiblement, paradoxalement, une poésie inattendue, caustique...
(Philippe Leuckx, Revue texture)

"Jean Marc Flahaut est un mauvais écrivain. C'est du moins ce qu'il s'amuse à montrer dans son dernier livre. De courts textes qui racontent avec humour les affres de l'écrivain, toujours aux prises avec les deux hommes qui se battent en lui.
(L'Echo du Pas-de-Calais, Juillet-Août 2017)

"Dans ce petit recueil de poésie narrative, construit de vers très libres, extrêmement concentrés, chaque mot ayant son utilité, son poids, sa signification, sa musique, Jean Marc Flahaut exprime un doute très profond. Il doute de lui, il doute de la poésie." 
(Denis Billamboz, Mes impressions de lecture)


Cliquez ici pour commander le livre

Cabaret Poétique de Lyon

Cabaret poétique du 9 octobre 2016 avec, de droite à gauche, Benoît Jeantet, Marie Ginet, Jean Marc Flahaut, Laurence Vielle, Vincent Granger (photo : Gilles Bertin)

Pièce montée



"PIECE MONTEE"
dans le cadre du Festival Mange, Lille !
Lecture, spectacle
Mise en scène : Adrien Mauduit
Avec : Léa Goguey-Cailac 

Textes de : 

Patrick Varetz, Dominique Quélen, Jean Marc Flahaut, Samira El Ayachi, Isabelle Marsay, Fanny Chiarello, Philippe Lacoche, Patrick Poitevin Duquesne, Amandine Dhée, Pierre Cendors, Aïko Solovkine


Qui n'a jamais rêvé devant l'intitulé des grands menus ?
Entrée, consommé, entremets...autant de mots qui ne stimulent pas que les papilles, mais donnent aussi accès à tout un imaginaire.
Ces mots, nous les avons confiés à onze écrivains des Hauts de France et de Belgique.
Points de départs d'autant de nouvelles.
Leurs textes se révèlent savoureux, parfois piquants ou aigre-doux. Car quand la littérature se met à table, elle recrache aussi ce qu'elle a sur le coeur.
Les textes sont publiés dans la revue Eulalie.




Samedi 24 Septembre à 19h00
GARE St SAUVEUR, LILLE
Salle de cinéma, Halle A
Entrée libre, réservation conseillée sur reservation@mangelille.com

Rencontre littéraire



Rencontre littéraire - "Les mots du cru"
Lectures de textes inédits sur le thème du vin par Simon Allonneau, Fanny Chiarello, Olivier De Solminihac, Amandine Dhée, Jean Marc Flahaut, Olivia Profizi, Dominique Quélen, Cécile Richard, Patrice Robin, Patrick Varetz & Lucien Suel.
Bibliothèque de Liévin (62)


Ateliers d'écriture


"Main dans la main"
Un livre né des ateliers d'écriture menés fin 2015
avec l'Ecole des consommateurs et en lien avec la Médiathèque de Courrières (62)
Ateliers animés par
Jean Marc Flahaut (textes), Bastien Quignon (dessins) et céline Telliez (édition)  
Edité par Colères du Présent (2016)


Parution


"Lendemains de fête"
(Ouvrage collectif)
Publie.net - 2015

( Avec François Bon, Mathieu Brosseau, Mitch Cullin, Jean Marc Flahaut,
Gaétane Laurent-Darbon, Arnaud Maïsetti, Pierre Ménard, Eric Pessan,
Thomas B. Reverdy, Joachim Séné, Pascal Simon, Lucien Suel & Thomas Vinau )





Stockholm
( lecture en cours )
Librairie le Bateau Livre
Lille, 28 mai 2014
( photo : Patrick Varetz )

Rencontre-lecture


Lecture à la librairie le Bateau Livre
rue Gambetta - Lille
Mercredi 28 Mai à 19h00
La rencontre sera animée par Patrick Varetz

Nouvelle parution


"Ce petit livre rouge vient confirmer le mantra que tous les écrivains devraient accrocher au-dessus de leur ordinateur : less is more." ( Le journal de Jane, Avril 2014 )

"La Patty Hearst de Jean Marc Flahaut est l'une des héroïnes les plus troublantes de cette non-rentrée littéraire d'Avril."
( Frédérick Houdaer, Branloire Pérenne, Avril 2014 )

"Jean Marc Flahaut a crée, cette fois encore, une micro-fiction haletante, pleine de punch et de rafales de questions, qui nous reviennent et nous taraudent, longtemps après la lecture."
( François-Xavier Farine, Poebzine, Avril 2014 )

"Si les révolutionnaires font dans le spectaculaire, l'auteur, lui, fonctionne à l'économie de moyens. Des notes façon journal de bord, une lettre, la retranscription d'une interview, autant de pièces d'un puzzle qui restera volontairement incomplet. Certains posent des bombes, d'autres des questions."
( Marie-Laure Fréchet, Eulalie, Mai 2014 )

"Le récit se construit sous la forme de fragments ( ... ) parfois discrètement poétiques, comme des rafales de mitraillette, et Jean Marc Flahaut va directement à l'essentiel, sans s'embarrasser de fioritures."
( Thierry Roquet, Cut-off time, Mai 2014 ) 

"Ce roman noir percute la précision scientifique et historique à l'imaginaire façon Alice. Une manière de passer de l'autre côté du miroir."
( François Annycke, Let's Motiv, Juillet-Août 2014 )

"C'est la réussite de ce petit livre : ne rien résoudre, ne rien divulguer, laisser le lecteur se construire le mécanisme psychologique de l'enfermement, du dilemme sur le bien et le mal, la justesse de la cause, l'intensité de l'action, du sentiment ( ... ) un récit qui interroge le spectacle de nos vies régulières, condamnées à juger comme déviantes les existences qu'elles ne comprendront jamais."
( Laurent Cachard, Le cheval de Troie, Juillet 2014 )

Pour commander le livre, c'est ----->  ici.


On se fait la malle ?


J'ai la chance de faire partie de la malle thématique : "20 poètes d'aujourd'hui, 20 poètes pour demain", un projet de la Médiathèque Départementale du Nord. 

L'amour de l'île


"Fable d'anticipation, parabole écologique et critique sociétale, ce livre cheminera en vous sans perdre son caractère d'étrangeté.
François-Xavier Farine ( Eulalie, n°13 - Mai 2013 )

"Un petit ouvrage piquant et drôle ( ... ) une plume audacieuse et moqueuse.
Philippe Chauché ( Chauché-Ecrit, Mai 2013 )

"Une sorte de nouveau rêve hippie ( ... ) dans son style bien à lui, Jean Marc Flahaut nous raconte l'épopée d'un groupe d'allumés.
Eric Dejaeger ( Court, toujours ! - Juin 2013 )

"Ecriture singulière, à la frontière entre le récit, la prose, la poésie "parlée" ( ... ) avec cette attention toute particulière que Jean Marc Flahaut accorde aux destins ordinaires ( ... ) Livre de l'apocalypse, au "générique d'un film d'horreur."
Cécile Guivarch ( Terre à ciel, Juin 2013 )

"Une histoire en prose, à la forme poétique qui sert le propos de ce monde menacé par la montée des eaux ( ... ) l'île ( ... ) symbole d'une résistance, d'une utopie ( ... ) se peuple de jeunes gens ( ... ) ou de personnes en recherche de sens, de communauté, de conscience.
Corinne Dagobert ( Jolie mouette by the sea, Juillet 2013 )

"En 2025, de jeunes fugueurs suivent un gourou sur une île ( ... ) cette utopie succède à celle de leurs aînés, eux-mêmes héritiers des rêves communautaires des années soixante-dix ( ... ) récupération commerciale des utopies vouées à dégénérer en parc à thèmes pour satisfaire à l'industrie du loisir ( ... ) l'amour de l'île témoigne de ce désenchantement du monde à l'époque des rêves exténués."
Philippe Lançon ( Revue Nord' - Juin 2014 )





Clip-clap de fin sur un projet de résidence de création au Centre National de la Mer
( Nausicaà )
Décembre à Juin 2012